Home     Artists    Contact
WEINSTADT ARTISTS MANAGEMENT
 
 

Repertoire
Reviews


Quatuor Ebene  
QUATUOR EBENE

  © Julien Mignot

Quatuor Ebène
Pierre Colombet & Gabriel le Magadure, violins
Marie Chilemme, viola
Raphaël Merlin, cello

"We need the inspiration from the audience"
said Raphaël Merlin in an interview with the NZZ in Spring 2020, this was one of the central ideas of their "Beethoven Around the World" project. Between May 2019 and January 2020 the quartet recorded Beethoven's 16 string quartets in a worldwide project on 6 continents. With this complete recording, the four celebrated their 20th stage anniversary, which they then crowned with performances of the complete string quartet cycle in major European venues such as the Philharmonie de Paris or the Alte Oper Frankfurt. Invitations from Carnegie Hall New York, the Verbier Festival and the Vienna Konzerthaus were also on the agenda.

After studies with the Quatuor Ysaÿe in Paris as well as with Gábor Takács, Eberhard Feltz and György Kurtág, the unprecedented and outstanding success at the 2004 ARD Music Competition followed, marking the beginning of the Quatuor Ébène's rise to fame, which resulted in numerous other prizes and awards. For example: In 2005 the quartet was awarded the Belmont Prize of the Forberg-Schneider Foundation, in 2007 it was prizewinner of the Borletti-Buitoni Trust, and in 2019 - as first ensemble ever – it was honored with the Frankfurt Music Prize.

In addition to the traditional repertoire, the quartet also dives into other styles ("A string quartet that can easily morph into a jazz band" New York Times, 2009). What began in 1999 as a distraction in the university’s practice rooms - improvising on jazz standards & pop songs - has become a trademark of Quatuor Ébène. To date the quartet has released 3 albums in these genres, Fiction (2010), Brazil (2014) and Eternal Stories (2017). The free approach to various styles creates a tension that is beneficial to every aspect of their artistic work. The complexity of their oeuvre has been greeted enthusiastically by audiences and critisc.

Quatuor Ébène's albums, with recordings of Bartók, Beethoven, Debussy, Haydn, Fauré and the Mendelssohn siblings, have received numerous awards, including Gramophone, BBC Music Magazine and the Midem Classic Award. In 2015 & 2016 the musicians have dedicated themselves to the theme "Lied". They participated in the album "Green (Mélodies françaises)" by Philippe Jaroussky and released a Schubert album with Matthias Goerne (arrangements for string quartet, baritone and double bass by Raphaël Merlin) and the Schubert String Quintet with Gautier Capuçon. Together with Antoine Tamestit, Quatuor Ébène has recorded the Mozart String Quintets KV 515 & KV 516, which will be released in the fall of 2022.

With their charismatic playing, their fresh approach to tradition and their open engagement with new forms, the musicians haven been successful in reaching a wide audience of young listeners and in conveying their talent in regular master classes at the Paris Conservatoire. In January 2021, the quartet was commissioned by the University of Music and Performing Arts in Munich to establish a string quartet class as part oft the newly founded „Quatuor Ébène Academy“. Since autumn 2020, Raphaël Merlin is professor of chamber music in Munich.

With the beginning of the season 2022/23, the Quatuor Ébène enters three residencies at once. They are the Quatuor en residence à Radio France with three concerts in each of the three coming seasons, in which they will present the wide range of their mastery. Together with their colleagues and friends of the Belcea Quartet, they will perform a joint cycle at the Vienna Konzerthaus starting this season. In the fall of 2022, they will be the quartet in residence at the Beethovenfest Bonn with four concerts. In addition, they will continue their three-part concert cycle in Munich at the Konzertdirektion Hörtnagel.
Other highlights of the season include their concerts at Tonhalle Zurich, Elbphilharmonie Hamburg, Berlin and Luxembourg Philharmonics, Wigmore Hall London and their participation in the String Quartet Biennale in Barcelona.

Instruments & bows
Pierre Colombet is playing two violins: a 1717 Antonio Stradivari violin, the « Piatti », kindly loaned by a generous sponsor through the Beares International Violin Society and a 1736 Matteo Goffriller violin generously loaned by Gabriele Forberg-Schneider as well as a bow by Charles Tourte (Paris, 19th century) also loaned by Gabriele Forberg-Schneider.

Gabriel Le Magadure is playing two violins: a Guarnerius Del Gesù violin loaned by the Beares International Violin Society, and a violin from around 1740 with a Guarneri label loaned by Gabriele Forberg-Schneider. He plays a bow by Dominique Pecatte (ca.1845) loaned by Gabriele Forberg-Schneider.

Marie Chilemme is playing two violas : a 1734 Stradivari, the « Gibson », generously loaned by the « Stradivari Foundation Habisreutinger », and a viola by Marcellus Hollmayr, Füssen (1625) loaned by Gabriele Forberg-Schneider.

Raphaël Merlin is playing two cellos: an instrument by Carlo Tononi, Venice (approx. 1720) loaned by the Beares International Violin Society and an instrument by Andrea Guarneri (1666/1680) from Cremona also generously loaned by Garbiele Forberg-Schneider.

2022/2023

This biography is to be reproduced without any changes, omissions or additions, unless expressly authorized by artist management.

 


« Nous avons besoin du public pour nous inspirer »
déclarait Raphaël Merlin dans une interview pour la NZZ au printemps 2020, c'était là l'une des idées centrales de leur projet « Beethoven autour du monde ». Entre mai 2019 et janvier 2020, le quatuor a enregistré les 16 quatuors à cordes de Beethoven dans le cadre d'un projet mondial sur 6 continents. Avec cette intégrale, les quatre musiciens célébrent leur 20e anniversaire de carrière, poursuivant cet enregistrement par des représentations du cycle complet dans de grandes salles européennes telles que la Philharmonie de Paris ou l'Alte Oper de Francfort. Des invitations du Carnegie Hall de New York, du Festival de Verbier et du Konzerthaus de Vienne étaient également au programme.

Après des études avec le Quatuor Ysaÿe à Paris ainsi qu'auprès de Gábor Takács, d‘Eberhard Feltz et de György Kurtág, leur succès sans précédent et exceptionnel lors Concours de l'ARD 2004 a initié la montée en puissance du Quatuor Ébène, donnant lieu à de nombreux autres prix et récompenses. Par exemple, en 2005, le quatuor a reçu le prix Belmont de la Fondation Forberg-Schneider, en 2007, il a été lauréat du Fonds Borletti-Buitoni, et en 2019 il a été le premier ensemble constitué honoré par le Frankfurter Musikpreis.

Outre le répertoire traditionnel, le quatuor se plonge également dans d'autres styles (« Un quatuor à cordes qui peut sans peine se métamorphoser en jazz-band » New York Times, 2009). Ce qui a commencé en 1999 comme une distraction dans les salles de répétition de l'université - improvisant sur des standards de jazz et des chansons pop - est devenu une marque de fabrique du Quatuor Ébène. À ce jour, le quatuor a publié 3 albums dans ces genres, Fiction (2010), Brésil (2014) et Eternal Stories (2017). L'approche libre des différents styles crée une tension bénéfique à tous les aspects de leur travail artistique. La richesse et la profondeur de leur travail a été accueillie avec enthousiasme par le public et la critique.

Les albums du Quatuor Ébène, consacrés à Bartók, Beethoven, Debussy, Haydn, Fauré et aux frères et sœurs Mendelssohn, ont reçu de nombreuses récompenses, dont Gramophone, BBC Music Magazine et le Midem Classic Award. En 2015 & 2016, les musiciens se sont consacrés au thème du « Lied ». Ils ont participé à l'album « Green (Mélodies françaises) » de Philippe Jaroussky et ont sorti un album Schubert avec Matthias Goerne (arrangements pour quatuor à cordes, baryton et contrebasse de Raphaël Merlin) et le quintette à cordes Schubert avec Gautier Capuçon. Aux côtés d’Antoine Tamestit, le Quatuor Ebène a enregistré les quintettes à cordes de Mozart KV 515 & KV 516 à paraître fin 2022.

Grâce à leur jeu charismatique, leur approche nouvelle de la tradition et leur engagement ouvert dans de nouvelles formes, les musicien•ne•s ont réussi à toucher un large public de jeunes auditeur•trice•s, tout en transmettant leur talent lors de masterclasses régulières au Convervatoire de Paris. En janvier 2020, le quatuor a été chargé par la Hochschule für Muisk und Theater München de créer une classe de quatuor à cordes dans le cadre de la nouvelle « Quatuor Ébène Academy ». Raphaël Merlin est déjà professeur de musique de chambre à la Hochschule de Munich depuis l’automne 2020.

Avec la saison 2022/2023, le Quatuor Ebène débute une triple résidence. Ils seront quatuor en résidence à Radio France pour trois concerts dès la rentrée et pour les trois prochaines saisons au cours desquels ils présenteront toute l’étendue de leur talent. Avec leurs ami•e•s et collègues du Quatuor Belcea, ils partageront également dès cette saison un cycle au Konzerthaus de Vienne. Et fin 2022, ils seront quatuor en résidence au Beethovenfest de Bonn avec quatre concerts. Par ailleurs, se poursuivra leur cycle en trois partie à Munich dans le cadre des concerts Konzertdirektion Hörtnagel.
Les autres temps forts de leur saison les emmèneront sur les scènes de la Tonhalle de Zurich, de l‘Elbphilharmonie de Hambourg, des philharmonies de Berlin et de Luxembourg, du Wigmore Hall de Londres et les verront prendre part à la biennale de quatuors à cordes de Barcelone.

Instruments & archets
Pierre Colombet joue sur deux violons : un violon Antonio Stradivarius de 1717, le „Piatti“, gracieusement prêté par un généreux mécène par l'intermédiaire de Beares International Violin Society et un violon de Matteo Goffriller de 1736 généreusement prêté par Gabriele Forberg-Schneider ainsi qu'un archet de Charles Tourte (Paris, XIXe siècle) prêté par Gabriele Forberg-Schneider.

Gabriel Le Magadure joue sur deux violons: un violon Guarnerius Del Gesù prêté par Beares International Violin Society, et un violon avec une étiquette de Guarneri environ 1740 généreusement prêté par Gabriele Forberg-Schneider et un archet de Dominique Pecatte (vers 1845), également prêté par Gabriele Forberg-Schneider.

Marie Chilemme joue sur deux altos: un alto Antonio Stradivarius de 1734, le „Gibson“, généreusement prêté par la Stradivari Foundation Habisreutinger, et un alto de Marcellus Hollmayr, Füssen (1625), un prêt généreux de Gabriele Forberg-Schneider.
Raphaël Merlin joue sur deux violoncelles. Un instrument de Carlo Tononi, Venise (environ 1720) mis à sa disposition par Beares International Violin Society et l’autre d’Andrea Guarneri (1666/1680, Cremona) – cet instrument fait également partie de la famille Ébène grâce au prêt de Gabriele Forberg-Schneider.

2022/2023

Cette biography a vocation à être reproduite intégralement. Toute modification, suppression ou ajout doit faire l’objet d’une autorisation préalable par l’agence.

For further information please visit Quatuor Ebene