Home     Artists     Contact
 
 
 

Back to artist

 
Reviews QUATUOR ZAΪDE
 

Pizzicato.lu 14/04/2019: Zauberflöte für Streichquartett
Mit einem ausgeprägten Sinn für Drama und Stimmungen spielt das ‘Quatuor Zaïde’ bei NomadMusic eine nicht näher spezifizierte Streichquartett-Fassung von 19 Nummern aus Mozarts ‘Zauberflöte’. Für meinen Geschmack fehlt es dem Spiel des französischen Damenquartetts an Wärme. Zudem ist das Klangbild nicht besonders ausgeglichen, was die Geigen immer etwas scharf und grell werden lässt. Das gilt auch für das sehr gestisch interpretierte Quartett KV 387. Rémy Franck - Kritik

Musicologie.org 11/04/2019 : Le quatuor Zaïde fête ses dix ans, un nouveau cédé et Mozart
Le K 387, au programme des Zaïde, est particulièrement saisissant par ses audaces harmoniques et la diversité des figures dans la circulation de la musique aux quatre instruments. …, on est tenu par la maîtrise de l’ensemble, la qualité de ses nuances, la cohérence sonore, sa précision pile poil. …
La seconde œuvre au programme, est aussi un pur joyau : une suite pour quatuor à cordes des grands airs de La flûte enchantée, …  La virtuosité d’écriture est doublée d’une belle virtuosité d’exécution, pas seulement parce que le violon doit se faire colorature ou le quatuor orchestre, aussi par le nombre et la diversité des figures, des nuances, des sentiments, la rapidité de leurs successions. Là encore, l’œuvre est défendue avec précision, mille nuances de sons et de cordes et beauté sonore. Jean-Marc Warszawski - Article

On-mag.fr 2/04/2019 : CD: Transcription pour quatuor à cordes de thèmes de La Flûte enchantée
Les quatre filles du Quatuor Zaïde consacrent leur nouveau CD à Mozart… Et jouent deux œuvres a priori dissemblables : le Quatuor à cordes K. 387, et une rareté, la transcription pour cette formation de la musique de La Flûte enchantée. Une association finalement non fortuite car, selon elles, les éléments figuralistes de ce quatuor, qui le rendent théâtral, rejoignent l'univers du dernier opéra de Mozart. Ce qu'elles démontrent par des superbes interprétations.
La Flûte enchantée K. 620 - …La virtuosité, on la détecte partout, … …, ou dans le dialogue entre violons I & II lors de l'échange entre Pamina et Papageno, ici bardé de jolies ornementations tout à fait dans l'esprit du texte orchestral. … On est bercé par le charme émanant de ces morceaux, tel l'air de Pamina ''Ah, ich fühl's'', qui en restitue toute l'intense tristesse.  … la transcription fait tout autant chanter les voix que les instruments. Ce que les Zaïdes restituent avec flair et talent.
Quatuor K.387 - …. La présente interprétation respire le bonheur de jouer. … Joie, exubérance presque, signent une interprétation de belle facture, de la part de quatre musiciennes dont on aura remarqué la rigueur quant au respect textuel et le raffinement du jeu, comme la parfaite cohésion des voix. Jean-Pierre Robert - Article

Resmusica 10/04/2019 : La flûte enchantée de Mozart par le Quatuor Zaïde
…Quelle musique surprenante ! Une transcription pour quatuor à cordes d’extraits de La Flûte enchantée de Mozart, travail d’un musicien inconnu du XIXe siècle, reçoit sous les doigts du Quatuor Zaïde une interprétation magistrale.
Les quatre membres féminins du Quatuor Zaïde …..nous ravissent avec ce quatrième opus après un disque consacré à Janacek-Ravel (2014), un autre dévolu à Haydn (2015) et un CD inspiré par Franck-Chausson (2017), tous marqués du sceau de la qualité technique et de l’excellence interprétative.
… Zaïde réussissent à faire revivre une vingtaine de numéros de cette incomparable Flûte enchantée. Un témoignage rare, précieux et on peut l’avancer avec assurance, sans aucune date de péremption.
…Avec cette gravure « Amadeus », le Quatuor Zaïde s’installe confortablement au sein de la famille des grandes formations consacrées. Une entrée en communication bénie avec la personnalité complexe et captivante de Mozart qu’il sert magiquement.  Jean-Luc Caron - Article

Concertclassic 2/04/2019 : Le Quatuor Zaïde enregistre Mozart –  Une Flûte pour quatre
….On les découvre dans une interprétation dont la vitalité, l’élan, le profond lyrisme traduisent tout à la fois la fine perception qu’avait le transcripteur du dernier opéra achevé de Mozart et sa remarquable maîtrise de l’écriture pour le quatuor à cordes. Fortes de celles-ci, les Zaïde bâtissent une interprétation d’un équilibre radieux où les archets transportent l’auditeur au théâtre. Pas de voix certes, mais l’art du chant, le sens des caractères des musiciennes donnent vie à la musique, sans que l’on éprouve une quelconque sensation de manque.
Ce disque lumineux, parfaitement accordé au printemps naissant, fait aussi place au Quatuor en sol majeur KV 387, le premier de la série dédiée à Haydn. Un complément bienvenu, porté une humanité de l’expression, une sûreté stylistique et un naturel qui emportent l’adhésion. Alain Cochard - Article

The Strad December 2017: French-perfumed flair all round from young Gallic quartet
This is the first time the young French Quatuor Zaïde has taken its always-championed-on-the-concert-platform French repertoire into the recording studio, and the result is an absolute delight. …, the Franck’s opening bars actually have enough of a Germanic flavour to make them prime candidates for solid, Death and the Maiden-esque severity under some fingers, meaning that the forward-gliding rise and fall of the Zaïde’s expansive, singing lines is a deeply pleasurable thing.
More pleasures await in the Franck’s scherzo, its outer sections in particular coming off as swirling, gossamer-weighted dances of the Aurae; also the gently austere Larghetto that sounds as if from a dusky haze, with just the odd ray of light puncturing it.
Chausson’s Chanson perpétuelle. Here, the recording positions fellow French artists – pianist Jonas Vitaud and mezzo Karine Deshayes – slightly out in front. However, it’s clear that even without this extra help Deshayes’s beautifully warm, light voice would have had all the space it needed, as the quartet is a selflessly sympathetic accompanist, content for its string countermelodies to waft around the vocal lines as no more than a faint, beguiling perfume. Emotional investment, freshness and indeed Frenchness – all in all, it’s a beautiful package. Charlotte Gardner - Article

Pizzicato.lu 10/10/2017 Was war in diesem grasgrünen Trank?
Das ‘Quatuor Zaïde’ entführt den Hörer mit César Francks Quartett in einen verwunschenen Garten. Schaurig, aber faszinierend! Die Musik schlingt sich um den Hörer wie Lianen des Urwalds, wenn nicht gar wie Schlangen, ebenso verführerisch und einschmeichelnd wie jene aus dem Paradies.
Das Mysterium dieser Musik wurde wohl nur selten so tiefschürfend ergründet. …Im Scherzo scheint etwas Übernatürliches sein Unwesen zu treiben und lässt den Satz zur furchteinflößenden Hexenjagd werden. Das Larghetto klingt schwül und bezaubernd wie eine Glimmernacht, die ein schlimmes Geheimnis zu bergen scheint, spannend und unfassbar magisch.
Ganz schön gruselig wird’s auch im Finale, die Musik schlängelt sich aufgeregt durch den verwunschenen Garten, rankt sich um versprengte Baumgruppen zwischen dunkelroten Teichen, sie steigt auf schroffe Höhen, krümmt sich über felsige Kanten und Klippen… unendlich… und mündet sinnigerweise in Chaussons ‘Chanson perpétuelle’, …
On the CD cover we can see the performers and next to them, on the counter, glasses with a green drink. This mysterious cocktail might be at the origin of the fabulous, spine-tingling performance of César Franck’s Quartet which takes the listener to kind of bewitched and very enigmatic garden. Awesome! Remy Franck - Article

Resmusica 9/08/2017: 3ième Album du Quatuor Zaïde avec Karine Deshayes en guest-star
Sublime apothéose de l’art de César Franck que le Quatuor en ré majeur porté par le talentueux Quatuor Zaïde qui n’a pas attendu le nombre des années pour allier fraicheur et maturité dans ce nouvel enregistrement.
….C’est donc une des merveilles du répertoire de quatuor à cordes auquel l’ensemble parisien a choisi désormais de se consacrer avec le Quatuor en ré majeur de César Franck, révélant à lui seul toute l’expressivité et la diversité de couleurs et d’intentions du jeu de ces quatre brillantes interprètes par le biais d’une partition imprégnée de thèmes glorieux et profondément mémorables. Le formidable élan et la précision rythmique sans faille du secret et nostalgique Scherzo, répond admirablement à la pureté et la sincérité mélodique du Larghetto, monument d’éclat et de grandeur. La fougue et l’énergie du Final allegro moltodonne un point expressif culminant de haute voltige à un flux mélodique jamais obstrué par un surplus de vibratos mal à propos. … César Franck a renouvelé la musique de chambre en son temps, le quatuor Zaïde représente aujourd’hui quant à lui le renouveau du quatuor à cordes en France. Charlotte Saulneron - Article

Resmusica.com 19/08/2016: La ferveur des Musicales de Blanchardeau
…, le tout jeune quatuor Zaïde délivre un n° 13 de Dvořák aérien, d’une maîtrise déjà confondante (où en seront les Zaïde lorsqu’elles auront les heures de vol des Wanderer !) avec une fluidité des mouvements vifs qui n’empêche pas la maturité bouleversante de l’Adagio. Toutes impressions que l’on retrouve intactes dans l’apesanteur tranquille d’un Quintette avec clarinette de Brahms apaisé par l’instrument virtuose et jamais démonstratif de Mariam Adam, judicieusement placée dans le fond de l’arc de cercle formé par les quatre jeunes femmes.- Jean-Luc Clairet - Full article

Early Music Review 1/04/2016
…While the Quatuor Zaïde are not HIP specialists, their approach to Haydn's music is utterly "authentic"; they do not "tone down their normal style" to fit the music, they simply get under Papa Haydn's skin and throw caution to the wind in getting all his energy and wit, as well as the depth and pathos, and conveying it all beautifully to their audience. …Brian Clark - Article

Musikzen.fr 22/03/2016: Quoi de neuf ? Haydn ! Le Quatuor Zaïde au mieux de sa forme
…Les quatre amies du Quatuor Zaïde s’en saisissent avec une forte dose d’humour (dans Le Rêve, quatuor n°5, par exemple), une vivacité qui joue, toujours à propos, avec les dissonances, une pudeur dans les pages intimistes, sombres parfois (comme l’adagio du quatuor n°6) qui fera revenir sur leur jugement les fâchés avec le genre. Elles font avec l’esprit viennois, qui imprègnent ces pages, ce que font les Anglais avec l’Europe : prendre le meilleur et évacuer ce qui peut agacer. Le résultat est d’un raffinement enjoué qui impressionne ….. - Albéric Lagier - Full article

Télérama 13/01/2016 : « 4F Télérama pour le double album Haydn du Quatuor Zaïde !
L'opus 50 de Haydn sublimé par le Quatuor Zaïde, dans un album à l'ardeur contagieuse. Il est toujours risqué, pour un quatuor, de perdre l'un(e) de ses membres. Chez les Zaïde (nom emprunté à l'héroïne d'un singspiel mozartien), jeune ensemble fondé en 2009, le départ de Pauline Fritsch aurait pu tout bouleverser. Arrivée en septembre 2014, Leslie Boulin-Raulet, second violon, a su trouver sa place.
Aucun problème de cohésion, d'équilibre entre les quatre musiciennes, qui s'emparent en fines connaisseuses, avec un enthousiasme contagieux, de la forme inventée par Joseph Haydn : une conversation animée entre gens de bonne compagnie, dont les points de vue peuvent différer sans que personne ne cherche à imposer le sien. Dédié au roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, l'opus 50 témoigne d'une belle vitalité. Haydn y pousse le classicisme viennois dans ses retranchements, se renouvelle constamment, introduit légèreté, fantaisie et humour dans un cadre aux abords stricts. On ne s'ennuie pas une minute au fil de ces six quatuors, on rit même franchement aux traits moqueurs décochés par le finale du cinquième. Cet album solaire, deuxième enregistrement du Quatuor Zaïde après un premier disque consacré à Janácek et Martinu, offre l'équivalent d'une douzaine de séances de luminothérapie. Sophie Bourdais - Article

 


top